26/04/2007

Distrait

Rieuse amante effleurée

Au détour du crépuscule

Inconsciente de son apogée

Elle offre sans scrupule

Son vert regard

A son homme alentour

Il le capte sans égard

Ignorant cet oeil lourd

Oublieux de sa chance

D'être sa préférence

 

 

 

16:18 Écrit par 0 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.