28/08/2005

Vies brûlées

Vieux banc enfoui dans les broussailles

Souvenirs gravés dans son bois,

Que de désirs, d’illusions et d’amants aux abois

Que de projets qui ne disent rien qui vaillent.

Leurre d’une vie éblouissante,

Rage d’une rébellion naissante,

Eloignés du monde réel,

Les amants sont immortels.

Sauvage équipée,

Chapelets de victimes,

Sur la route vite semé,

Par ces deux révoltés.

Ils ne connaîtront jamais la vieillesse

Ces nombreux jours sans liesse,

De la joie imbécile 

D'un idiot petit rire, 

D’avoir été le plus vieux à survivre.

Ils ignoreront les jours difficiles,

Ils auront une vie courte et facile

Qui s’achèvera unique et sans vices,

Sous les balles véloces,

Des forces de police,

Qui dans un élan féroce

Mettrons fin au périple  meurtrier,

De deux êtres par le monde ignoré.



09:13 Écrit par 0 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

24/08/2005

Lynchage

Retour des choses

Analyses enfouies,

Gloire sur les roses

Adieu, réputation à vie.

Presse adorant la boue

Journaux portant sur la roue,

Les fragiles réputations

Des héros sans illusions.

Détruire la gloire

Agiter le noir,

Souligner le négatif,

Se vautrer dans les révélations posthumes,

Tout çà sur le vif,

Pour obtenir une bonne Une.

Pardonner la faiblesse

Penser à la détresse,

Favoriser le pardon,

Absoudre nos démons,

Rien de cela dans les médias,

Qui de la foule guident les pas.




08:25 Écrit par 0 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

22/08/2005

Epreuve

La vie déraille,

Profonde entaille,

Dans nos cœurs réunis,

Face à nos sens meurtris.

Ensemble, soudés pour lutter

Accolés pour résister, 

Ne pouvant vaincre seul

Un  pareil écueil.

La destinée n’offre pas de présents

A nous deux de défier ce temps,

Qui bientôt nous remettra

Dans les demains rieurs qu’il  y aura


08:34 Écrit par 0 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

21/08/2005

Fin

Un coup de couteau brise un vieil élan,

Termine une vie consacrée à l’ouverture ;

Que de folie dans notre époque de sang

Qui assassine tout ce qui  ce qui dure .

Réunir , partager ,écouter ,

Tu nous manqueras ,Frère Roger

Celui qui seul fonda ,

Celui qui seul osa ,

Prôner cette folle idée ,

Réunissons la pensée ,

Des  croyances équivoques ,

Qui peuplent notre époque.



08:48 Écrit par 0 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

11/08/2005

Anniversaire

Moment de commencement
Repère dans le temps,
Jour d'apparition
Instant de création,
La moitié de cent
Presque 50 ans,
A la mesure du monde,un instant .
Début de bilan ,
Débit de terribles moments ,
Crédit d'amour fulgurant.
Que faut-il conserver ?
Que faut-il sanctifier ?
Simplement tout rayer
Et penser recommencer.
 
 

08:13 Écrit par 0 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |