25/04/2005

Dérive

Carambolage sur l'autoroute,
Dérive du monde qui doute
Des modèles uniques
Qui balisent les esprits cyniques.
Pollution grave des mers,
Plongées obscures ,pêches taries ,
Nous tuons ce qui nous est cher,
Pour des jouissances vites flétries.
Hasard de la rencontre,
Jouissance de la seconde,
Où des regards inquisiteurs,
Flattent mon désir demandeur.
Qu'importe les avoirs,
Qu'importe les lourds coffre-forts,
Qui  à certain font perdrent le nord,
Qui jamais n'ont permis de voir,
Les réels désirs des hommes du soir. 
 
 
 


07:41 Écrit par 0 | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Bien vrai Notre monde est la poubelle dans laquelle nous marchons ! Est-ce que nous méritons mieux que nos propres déchets ?
Ne serions nous pas devenus les prochains dinausores?

Écrit par : Muffy | 25/04/2005

Les commentaires sont fermés.