18/04/2005

Sauvé

Il regrettait sa vie,
Il voulu la jeter aux orties,
Elle lui enlaça la taille,
Elle déchira du filet les mailles;
Qui l'empêchait de respirer,
Qui le retenait de miser,
Sur les quelques fractions de bonheur,
Que lui apportait cette femme venue d'ailleurs.
D'un pays non construit,
Où l'important c'est autrui;
D'une contrée oubliée,
Où les femmes sont des fées;
Surgies du néant pour sauver les vies,
Des hommes qui parfois les oublient;
Etres idéaux ,
Qui détournent les néfastes signaux
Naissant dans nos crânes parfois chahutés
D'idées de désespérés.
 

16:46 Écrit par 0 | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Les femmes sont des fées "Les femmes sont au hasard
de leurs chemins brisés ,
de leurs rêves épars,
un instant de prière,
une source sacrée,
un chemin de lumière..."


Je n'ai pas pu résister à te livrer quelques vers d'un de mes poèmes! Je trouve que c'est un thème magnifique à exploiter encore.
Bonne route, à bientôt,

Écrit par : Muffy | 20/04/2005

Les commentaires sont fermés.