21/03/2005

Aurore

Visages perdus dans une mer d'écume,
Chevelure luxuriante entrevue dans la brume;
Contour flou des brouillards du matin,
Pensées indistinctes garnissant le chemin.
Lumière qui grapille la nuée,
Filament qui dissipe la fumée;
Espoir qui monte peu à peu,
Dans l'aurore du nuage bleu;
Qui se déchire et laisse apparaître,
Les avenirs qu'il va connaître.

09:53 Écrit par 0 | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

Commentaires

Pour mon premier passage.... Agréble et belle surprise, bravo !!!!

Écrit par : Arnoo | 22/03/2005

textes bonjour, première fois donc ici!
tes textes sont beaux, bien ficelés
qq fois même pleins d'espoirs!
je reviendrai et merci de ton passage chez moi, si tu veux j'ai un autre blog aussi, tu n'auras qu'à cliquer sur le lien ici!
bonne visite

Écrit par : caroleetsesmots | 23/03/2005

Ah, les mots... Ils sont beaux tes mots! Jetés là comme cri d'espoir ou de détresse, osant dévoiler l'extraordianire du banal. Bravo. Bonne continuation.

Écrit par : mik | 23/03/2005

coucou ...ayant reçu un mail de ta part .... je v iens ici où tu m'as invitée. c bien agréable.. mais je ne sais pour autant qui tu es, et d'où tu te souviens de moi ...car tu me "connais" sans doute d'ici, alors que j'avais mes blogs.. mais ça fait un tit bout de temps que je n'y consacre plus aucune partie de mon temps...

chouette blog ...je passerai encore qd aurai le temps.. car pour l'instant, je joue... (théâtre :p )

Écrit par : Absintheae | 23/03/2005

Un beau blog il est vrai félicitations, je te souhaîte plus d'un poême par jour.

Écrit par : Jacques | 24/03/2005

*** La 2eme image à gauche.... Camille?
& si je me trompe,sais tu qui est le sculpteur?
Merci.

Écrit par : huella | 24/03/2005

Les commentaires sont fermés.