25/02/2005

Paraffine

Ombre portée sur mon regard,
Pauvreté des sentiments usés;
Elle n'a plus rien à mon égard,
Que des choix regrettés.
Que sont nos aventures devenues,
Que sont nos complicités fendues;
Par la lame de la lassitude entaillée
Par la morne habitude cisaillée.
La paraffine de la vie a figé,
Nos vies dans un modèle ordinaire,
L'idée d'un ailleurs démodé,
N'a pas tenu face à notre idée vulgaire;
Il faut toujours pour survivre se courber ,
Il faut ne surtout pas résister.
A suivre le bon sens des conseils,
Notre amour est devenu sommeil;
Et des frôlement de nos doigts unis ,
Ils ne restent que du tain terni.
Résister, mal penser , batailler ,
Telle est la seule issue,
Pour notre passion garder,
Et la fidélité continue. 


08:24 Écrit par 0 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.