21/02/2005

Monter

Il va à la vitesse de la lumière,
Vers sa fulgurante carrière;
Il dévore l'argent ,le travail,
Il fera bientôt partie du sérail.
Il entrevoit des postes clés,
Il voit le reflet des ses futurs dorés.
Un matin ,il se lève et foudroyé,
Son coeur l'a oublié.
Il tombe dans la mort.
Il n'est plus qu'une victime du sort,
Au mausolée du cadre sacrifié,
Il sera un collaborateur regretté;
Par  le jeune loup qui piaffe,
Pour prendre sa place.
 
 



11:08 Écrit par 0 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.