05/02/2005

Sourds

D'abondance,ils parlent,
Ils pérorent ,ils jugent;
Rien n'échappe à leur bon goût,
Ils ont un avis sur tout,
Ils connaissent tout en surface,
Un verni de l'épaisseur d'une mince glace.
Ils ne donnent du crédit qu'aux gens du monde,
Ils se voient convier à la ronde.
Ils n'écoutent jamais les gens de peu,
Ils ne sont rien pour eux.
Il faut des oripaux de la renommée,
Pour être une personne estimée.
Lamentable petite personne,
Qui dans son esprit de conne,
Oubliera toujours ,
Que bientôt après les beaux jours;
Elle ne restera,
Que ce que le destin décidera,
Une petite bourgeoise ,
Qui ne sait pas où est la mer d'Iroise,
Car jamais elle n'a songé,
Le bout de son nez ,dépassé.
 
 
 
 
 
 

13:00 Écrit par 0 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.