27/12/2004

Au détour des voeux

Les chevaux échappés des souvenirs partagés
Rempli nos âmes de moments adulés,
Par deux êtres qui étaient faits pour s'unir
Et que les vents du hazard souvent capricieux
Ont autorisé à se souder sous les cieux.
De la soumission à leurs plus forts désirs.
Que l'année prochaine soit identique
Peuplée d'amour et de passion romantique;
Oublieux du futile,
Défiant le malheur,
Eloignant l'erreur,
De croire que l'utile
Doit de nos vies dicté,
Le chemin de notre destin tracé.


09:56 Écrit par 0 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.