26/11/2004

Victimes oubliées

Victimes des mots ,
Pire que des coups;
Ils mordent comme des loups,
Emanant de quelques sots.
Victimes silencieuses,
Victimes officieuses,
Victimes des regards ,
Pire que des poignards.
Tous les jours attaqués
Jamais protégés.
Pensons à eux
Car sous d'autres cieux,
Un jour viendra
Où tu seras;
A leur place
Tu seras face
Aux mots cruels ,
Assasins éternels
De nos destins fragiles
Complexes et inutiles.
 
 
 
 
 


09:20 Écrit par 0 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

24/11/2004

Appel

Eprise et prise
Son âme blessée
Abandonné par sa destinée
Un jour de méprise
Couru après elle
Et, elle sera celle
Qui un jour il bénira
Qui un jour il remerciera
De l'avoir fait renaître
D 'être devenu son maître
 
 
 
 
 

16:05 Écrit par 0 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

22/11/2004

Psychotropes

Tube libérateur d'âme ouvert
Pilules magiques absorbées,
Réalités facilement digérées
Problèmes ainsi couverts
Quelques temps, Quelques semaines
Mais bientôt finira l'aubaine
Quand soudain réveillé
La vie il faudra affronter
 
 



08:48 Écrit par 0 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

21/11/2004

Chemin gelé

Premier gel de l'année
Aube cristallisée
Ciel étoilé
Etang de glace figé
Feuilles tombées
Sur nos âmes abîmées
Premières neiges de l'année
Route verglacée
Traces de pas sur le chemin
Générées par une inconnue
Qui avant moi venue
Ouvrira peut être l'écrin
De mes pensées enterrées
Sous des nombreuses années
De réflexions personnelles
Tournées vers celles
Que l'on verra un jour
De manque d' amour.
 
 

08:25 Écrit par 0 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

20/11/2004

Chevaux échappés

Chevaux échappés de peuplades oubliées
Langues peu parlées de régions peu peuplées
Pollution de peuples dominants
Leurs modes vie s'imposant
Aux êtres restés purs
Aux hommes vivants sans murs
Qui ne demande  rien
Que le respect de leur humble bien
Ces quelques légendes transmises de père en fils
Ces quelques savoirs transmis de grand-père à petit-fils
La science des herbes, le secret des chevaux
L'odeur de la terre, le bruissement des ruisseaux
Toutes ces choses dont la modernité se soucie peu
Certain du devoir de soumettre ces gens de peu
Aux modèles triomphants de leur pensée unique 
Qui s'impose à tous comme un ver cynique
Courant vers le vide et le désespoir
Entrainant tout le monde vers le trou noir
Peuples préservés ,chevaux échappés
Comment pouvons-nous être epargnés .
 
 
 
 


09:24 Écrit par 0 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

19/11/2004

Sans image

Froid sur la main du sans domicile
Dormant au milieu des fossiles
De nos civilisation saturées
De biens et chose futiles
Invisible à nos yeux exercés
A toujours les ignorer
Les regards  biens habitués
A ne rien déceler
Ne pas voir la misère
C'est oublier le principal critère
Q'un homme vaut plus que cette image
Que l'on nous force à avoir
Dès le plus jeune âge.
Sdf seul sur le trottoir
Je suis ton miroir
Car le destin frappe au hasard
Et tend  parfois un traquenard
Au hommes indifférents
A la  banale détresse
D'une petite pauvresse
Qui  pour quelques égarements
Peuvent un jour se retrouver
A la place du méprisé
Qu'il ne voyait pas à son côté.
 
 
 
 
  


10:28 Écrit par 0 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

18/11/2004

Vite

Poème rapide
Ecrit dans l'urgence
Ecriture insipide
Ronger par l'impatience
Société pressée
Vie stressée
Par l'appel du travail
Par l'appel du rail
Qui nous guide
Victime consentante
Vers le vide
De notre vie dilettante
Qui passe à côté
Des rivages illuminés
Par l'absence de rapidité
Qui nourrit à satiété
 
 
 
 
 



08:50 Écrit par 0 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |