26/11/2004

Victimes oubliées

Victimes des mots ,
Pire que des coups;
Ils mordent comme des loups,
Emanant de quelques sots.
Victimes silencieuses,
Victimes officieuses,
Victimes des regards ,
Pire que des poignards.
Tous les jours attaqués
Jamais protégés.
Pensons à eux
Car sous d'autres cieux,
Un jour viendra
Où tu seras;
A leur place
Tu seras face
Aux mots cruels ,
Assasins éternels
De nos destins fragiles
Complexes et inutiles.
 
 
 
 
 


09:20 Écrit par 0 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.