16/11/2004

Regard froid

Il n'aurait fallu qu'un geste pour le sauver
Il n'aurait fallu qu'une parole pour l'aider
Il n'aurait fallu qu'un sourire pour le rassurer
Il n'aurait fallu qu'une lettre pour l'aimer
Elle lui refusa le peu qu'elle pouvait offrir
Elle lui refusa le droit de vieillir
Heureux, ensemble liés pour en finir
Elle ne lui accorda que le droit de mourir
Elle ne lui accorda que le geste
Qu'il fit un grand un matin funeste
Seul, persuadé qu'il fallait en finir
 


13:35 Écrit par 0 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.